On peut tromper une personne mille fois… Le deepfake

L’époque où une preuve vidéo constituait une preuve infaillible est révolue.  Avec le deepfake, c’est terminé ! 

Les vidéos deepfake envahissent nos réseaux sociaux. Si l’on peut se surprendre à rire devant des vidéos trafiquées de Tom Cruise (@deeptomcruise), cette nouvelle tendance est beaucoup plus dangereuse qu’amusante. Ses pratiques dérivées sont désormais inquiétantes et soulèvent un problème d’éthique.  

Qu’est-ce que le deep fake ?  

Définition du deep fake 

Le nom « deep fake » provient de l’abréviation de “deep learning” et de “fake” : des contenus « profondément faux », dont le réalisme est troublant.  

Il consiste à produire une vidéo artificielle d’une personnalité. Plus qu’un simple photomontage, cette technique permet de reproduire les expressions du visage, la voix, l’attitude et les mouvements exactes d’une personne. Avec une telle technologie, il est possible de faire dire n’importe quoi, à n’importe qui.  

Le deepfake est un algorithme spécialisé en traitement d’image, qui découpe un visage et lui donne vie en l’animant.  

On distingue différents types de deepfake :  

  • Lorsqu’ un visage est échangé avec un autre (par exemple un filtre snapchat). 

  • Les audios deepfake (lorsque la voix de quelqu’un est copiée.

  • Les marionnettes deepfake (lorsqu’un autre sujet sert de support). 

  • Le deepfake lip synchronisation (qui utilise des notes audios et vidéos). 

Ces méthodes sont de plus en plus faciles et rapides à reproduire. Avant, il fallait une centaine de photos et des logiciels professionnels pour obtenir un résultat crédible. Aujourd’hui, c’est à la portée de tous via des tutoriels en ligne, des forums, où des applications mobiles. L’application chinoise Zao en est un bon exemple : vous pouvez mettre votre visage sur un extrait de film en quelques minutes.  

Une utilisation détournée  

Auparavant, la technologie Deepfake était réservée aux professionnels du cinéma, principalement pour remplacer des acteurs. Lors de la sortie en 2017 de Fast & Furious 8, le public était impressionné par la création virtuelle du personnage de Paul Walker, décédé quelques mois plus tôt. Son visage avait été placé sur celui de son frère pour recréer son personnage.  

Inventé en 2014 par Ian Goodfellow, c’est en 2017 que l’utilisation du deep fake s’étend au grand public.L’utilisation devient alors virale et s’étend à des usages humoristiques ou parodiques.  

En 2018, le site Buzzfeed publie une vidéo de Barack Obama dans laquelle il insulte et se moque de Donald Trump. Barack Obama était en réalité l’acteur Jordan Peele, modifié artificiellement. Ce “marionnette deepfake” a été fait pour sensibiliser le public

Dans la peau d’un fraudeur !

Pour lutter efficacement contre la fraude, il est nécessaire de connaître son ennemi ! Catch them if you can, c’est l’ebook indispensable pour connaître la fraude de l’intérieur !

Télécharger l’ebook !
CTIYC_Mockup

Quelles problématiques pose le Deep fake ?

Le Deepfake est une technologie innovante, qui détournée à des fins malveillantes, peut avoir des conséquences dramatiques. 

Le Deepfake dans la fraude bancaire 

Le Deepfake peut être utilisé pour mener des attaques perfectionnées et violentes.  

Une telle technologie peut être utilisée pour mener des fraudes au président, au faux banquier ou au faux fournisseur.  

C’est le cas lorsqu’en 2019 le PDG d’un fournisseur d’énergie britannique se fait dérober 243 000 $ suite à l’appel d’un de ses fournisseurs. Au téléphone, la voix et l’attitude du patron de la société étaient similaires. Il s’agit ici d’une fraude au faux fournisseur parfaitement élaborée.  

Usurpation d’identité et politique 

Le Deepfake est aussi une technologie inquiétante pour son utilisation politique.Elle peut être utilisée pour propager de mauvaises informations ou dans le cadre de manipulations politiques.  

Deepfake et revenge porn  

Aujourd’hui, 96% des vidéos de Deepfake circulant sur internet sont pornographiques.  

Un réel marché existe : en ligne on trouve des espaces tutoriel, d’achat, de demandes particulières (personnalité publique, ou des montages avec des photos de particuliers) dédiés uniquement à la pornographie.  

Cette utilisation humilie ou dégrade l’image d’une personne, en majorité des femmes. 

Le Deepfake, vers un nouveau type de ransomware ?  

L’usurpation d’identité est à la portée de tous. Le Deepfake est une technologie innovante, qui constitue une nouvelle menace.

Arnaques, mauvaises informations, fraudes, manipulations politiques, humiliation, dégradation… La liste des utilisations détournées est longue.  

Il ne s’agit plus seulement de se protéger d’une fraude, mais d’une usurpation d’identité réelle et problématique.  Pour les fraudeurs, cette technologie peut être utilisée dans un objectif de chantage, au même titre qu’un ransomware. 

Je choisis mon réseau et je partage !

Retour au blog